GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Test de la GoPro Hero 3 Black Edition

L’été est malheureusement fini, c’est donc le moment de parler de la GoPro. Avant de commencer, je tiens à remercier toute l’équipe du site de e-commerce LDLC.com pour m’avoir prêté ce petit appareil pendant un mois.

Que vaut vraiment sur le terrain la caméra embarquée la plus réputée de la planète ?

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Prise en mains

Plus compacte et plus légère que sa grande soeur, la Hero 3 mise un peu plus sur le design. Exit le boitier en plastique gris, la petite caméra est maintenant entourée d’un plastique doux au touché, et plus adhérant, c’est un très bon point.
On retrouve toujours les deux principaux boutons, l’un permettant d’allumer l’appareil et de changer de mode de prises de vues, et l’autre permettant de lancer l’enregistrement. En revanche sur le modèle Black Edition un troisième bouton vient se loger sur le coté gauche. Il va permettre d’activer et de désactiver le module Bluetooth. Cet aspect dépouillé est toujours agréable et facilite l’utilisation. Aux cotés de ceux-ci se trouve l’écran de contrôle. Pas toujours très lisible et toujours très petit, il permettra simplement d’indiquer le mode de fonctionnement de la caméra (photo, vidéo, rafale .. etc), les différents réglages de prises de vues (résolution, vitesse) et évidement le niveau de batterie.

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr Sur le coté droit, nous allons retrouver une trappe abritant les ports micro-USB, micro-HDMI et le slot micro-SD. Cette petite trappe, bien que de bonne qualité mériterait d’être attachée à la caméra, il est actuellement très facile de l’égarer.
Au dos se situe la batterie, et un connecteur propriétaire permettant d’y brancher un écran LCD, vendu en option. Concernant l’accès à la batterie, il faut noter qu’il est tout sauf pratique, mais il n’est normalement pas nécessaire de la sortir très souvent.

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Fonctions et qualité d’image

Il est clair que quand on voit les publicités et les vidéos mises en ligne pas GoPro sur le net, on ne peut qu’être époustouflé. Nous ne savons pas grand chose sur son capteur 12Mpx, mais la marque communique sur l’ouverture de l’optique (f2.8) et sur son angle de champ (170° ultra wide / 120° wide) et je peux le dire, ces caractéristiques font bien leur travail. L’ouverture permet de faire entrer beaucoup de lumière jusqu’au capteur, ce qui offre des vidéos largement exploitables en basses lumières, et le grand-angle est presque obligatoire sur ce type de caméra. Notez tout de même que l’appareil n’embarque pas de stabilisateur d’image optique, une stabilisation logicielle est donc indispensable en post-production.

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Beaucoup de modes de capture vidéo sont disponibles : Cinéma 4K (17:9) et 4K (16:9) à 12, 12,5, et 15 ips (sic), Cinéma 2,7K (17:9) et 2,7K (16:9) à 30, 25, 24 ips, 1440p (4:3) à 48, 30, 25, et 24 ips, 1080p (16:9) à 60, 50, 48, 30, 25, et 24 ips, 960p (4:3) à 100 et 48 ips, WVGA (16:9) à 240 ips et enfin 720 (16:9) à 120, 100, 60 et 50 ips (ouf). Les modes 4K sont pour moi purement marketing, puisqu’il est tout de même très difficile d’obtenir une vidéo fluide et exploitable à 15 ips. En revanche, le mode 720p à 120 ips est très utile puisqu’il permet de créer de très beaux ralentis 4x.
J’ai personnellement beaucoup utilisé le mode 1080p à 50 ips, qui allie haute-résolution, fluidité et légèreté. Petit plus sur certains modes : le mode ProTunes. Il permet d’enregistrer une vidéo moins contrastée (mais plus lourde apparemment) dans le but d’arranger plus facilement la colorimétrie en post-prodution avec le logiciel GoPro CineForm, qui permet en outre de modifier les clips enregistrés, et de retoucher la balance des blancs.
J’avoue ne pas avoir beaucoup utilisé ce logiciel qui n’est pas vraiment dur à appréhender, mais auquel je préfère le module intégré à Apple FinalCut Pro X.

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Concernant les modes photo, la GoPro propose plusieurs options : une résolution allant de 12Mpx (large), 7Mpx (large + moyen) à 5Mpx (moyen). Les cadences de prises de vues vont de (photos/secondes) 3/1, 5/1, 10/1, 10/2, 30/1, 30/2, 30/3, et le mode TimeLaps permet de déclencher toutes les 0.5, 1, 2, 5, 10, 30 ou 60 secondes.
Vous l’aurez compris, la GoPro est prête à s’adapter à toutes vos envies, c’est un très bon point. Mais sans écran, il faut avouer que prendre des photos n’est pas chose aisée. J’ai eu pas mal de bonnes et de mauvaises surprises à l’exportation.
Que ce soit en mode photo ou vidéo la qualité du rendu est vraiment très bon, pour une caméra de cette taille. La colorimétrie est plutôt bonne, quoique légèrement trop saturée, ce qui donne des images plus éclatantes mais moins fidèles et la balance des blancs tend légèrement vers le vert (ou alors c’est mes yeux). Mais pas de panique, tout ça est facilement réglable en post-production.

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Les accessoires

Si jusqu’à maintenant mon avis est clairement positif, c’est pour moi ici que se situe le point noir de cette GoPro. Même si je ne peux pas dire que GoPro est « radin » en accessoires, je pense que pour 500€, une ventouse (même très simple) devrait être comprise dans le bundle. En effet, l’entreprise fournit dans le pack Black Edition deux supports adhésifs, un plat, un légèrement incurvé, et deux petits bras de différentes tailles. Et … c’est tout. Alors oui, je suis peut-être un peu chiant, mais je suis resté sur ma faim. Pour moi l’accessoire indispensable est la ventouse. Elle s’installe à peut prêt partout et se retire facilement, ce n’est pas le cas des supports adhésifs, qui sont très puissants (un bon point) et très difficiles à retirer sans abimer leur emplacement. Oubliez la carrosserie de votre voiture et la peinture de votre moto.
Alors puisque je suis têtu, j’ai profité de la générosité d’LDLC.com (pardonnes-moi, Gilles, si tu me lis …) qui m’a prêté -en plus de la GoPro- le support ventouse de la marque coûtant … 35€. 35€ ! Oui c’est plutôt cher, mais finalement, le produit est de très bonne qualité et est livré avec plusieurs bras réglables. De plus, la ventouse est elle aussi très (très) puissante. Impossible de la retirer à la main de la carrosserie d’une voiture sans actionner la vidange d’air.

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Bref, GoPro a eu la bonne idée de fournir deux accessoires dans la boite de sa caméra, mais ce ne sont (à mon avis) pas vraiment les plus adaptés. Cela ne serait pas vraiment un problème si le prix des accessoires seuls n’était pas si élevé …

En plus des traditionnels supports, GoPro fournit aussi dans le pack Black Edition une sorte de petite télécommande. Celle-ci est équipée de deux boutons, les mêmes que sur la caméra. Elle permet de mettre en route la capture ou de changer de mode sans avoir à toucher la GoPro, c’est une bonne chose lorsque l’on y a pas accès. Cette petite télécommande est munie d’un anneau détachable que l’on peut s’attacher à peu près n’importe où.
C’est un bon produit, solide et étanche, que je n’ai finalement utilisé qu’en voiture.

Conclusion

GoPro Hero 3 mathieuchabod.fr

Ce n’est pas pour rien que GoPro reste le leader incontesté du marché des caméras grand-public embarquées. La qualité de fabrication est presque irréprochable, les fonctions sont très nombreuses, et la qualité d’image est excellente. Malgré tout ces bons points, le problème du prix des accessoires se pose, mais une fois l’investissement fait, ceux-ci sont durables et de bonne qualité.
Gardez simplement une chose en tête : si vous voulez profiter au maximum de votre GoPro, prévoyez 50 à 80€ d’accessoires. Ensuite, c’est un pur plaisir.

Encore merci LDLC.com.

Laisser un commentaire ...